Institut de Physique Théorique: Présentation : L'Institut de Physique Théorique (IPhT) est un Institut de la Direction de la Recherche Fondamentale (DRF) du Commissariat à l'Energie Atomique et aux Energies Alternatives (CEA).
25th C. Itzykson Conference (June 2-4, 2021): "Many-Body Chaos, Scrambling and Thermalization in Interacting Quantum Systems"  
Online

img

Thermalization and out of equilibrium dynamics of many body strongly interacting quantum systems have been the subject of a recent burst of research activities. In particular the dynamics of operator and information spreading (scrambling) as well as its chaotic behavior have been recently investigated starting from models originated in the context of strongly correlated many body systems and have found application to black holes physics. This has been triggered by the appearance of a new class of exactly soluble large N quantum field theories, such as the celebrated Sachdev-Ye-Kitaev model. The aim of this workshop is to review the recent advances in the field and to stimulate further research in this direction which lies at the interface between statistical and condensed matter physics and high-energy/mathematical physics.

Due to the current situation, the conference will take place online.

Organizing committee: Monica Guica, Marco Schirò, Pierfrancesco Urbani, Laure Sauboy (Secretary)

Registration: here

 

http://indico.in2p3.fr/event/20611/

G. Misguich, dépêche du 01/05/2021

 

Les rapports de multipôles: une nouvelle fenêtre sur la physique des trous noirs  

img

CC BY 3.0 (as fig. 1 from  Event Horizon TelescopeCollaboration, K. Akiyama et al., First M87 Event Horizon Telescope Results. V. Physical Origin of the Asymmetric Ring, Astrophys.J. Lett.875(2019), no. 1, L5,1906.11242 )

Plus d'un siècle après leur découverte théorique, les trous noirs restent encore des objets mystérieux. Nous avons développé une nouvelle méthode pour calculer un nombre infini de paramètres, jusqu'alors inconnus, qui caractérisent tous les trous noirs. Nous espérons que certains de ces paramètres pourront être observés dans de futures expériences.

La moitié de ces multipôles valent zéro, et ceux de l'autre moitié sont non-nuls. Tout rapport de deux moments multipolaires nuls ne semble donc pas bien défini. En intégrant ces trous noirs dans la théorie des cordes, nous avons développé une nouvelle méthode pour définir sans ambiguïté et calculer ces rapports pour tout trou noir. Cette méthode nous a permis de calculer un nombre infini de rapports de multipôles inconnus auparavant pour le trou noir de Kerr.

Notre méthode peut également être utilisée pour calculer les rapports de multipôles pour les trous noirs supersymétriques. Il existe un grand nombre de géométries sans horizon qui ont les mêmes charges que ces trous noirs supersymétriques et n'en diffèrent que près de l'horizon. Nous avons également développé une deuxième méthode indépendante pour calculer les rapports de multipôles à l'aide de ces «géométries de micro-état» et nous avons trouvé des similitudes frappantes entre les résultats des deux méthodes.

Contact: Iosif Bena

https://journals.aps.org/prl/abstract/10 ...

E. De-laborderie, dépêche du 02/12/2020

 

Modélisation de la ville : l’équation qui éteint des controverses centenaires  

(c) Leo Patrizi img

Marc Barthélémy et Vincent Verbavatz ont proposé une  nouvelle équation permettant de comprendre la repartition des populations urbaines dans un pays et leur résultat est publié dans la revue Nature (en ligne le 18 novembre 2020).

Cette équation, construite à partir de données pour plusieurs pays rend compte pour la première fois des variations temporelles des populations urbaines et de leur organisation. Cette équation stochastique d’un nouveau type (et qui met en jeu deux bruits multiplicatifs, un gaussien et l’autre de Lévy) met en exergue l'importance des « chocs migratoires interurbains », mouvements de populations rares mais très significatifs et permet de comprendre la structure hiérarchique des villes et des régularités statistiques telles que la loi de Zipf.

Détails de cette étude et interview de Marc Barthélémy sur le site CEA/DRF

E. De-laborderie, dépêche du 19/11/2020

 

Physique des réseaux et covid19

dépêche du 02/04/2020

Un livre de François David

dépêche du 18/11/2019

Lundi 17/05, 14:00
Séminaire de physique statistique - Marco Schirò
Lundi 31/05, 14:00
Séminaire de physique statistique - Cristina Bena
Lundi 07/06, 14:00
Séminaire de physique statistique - Kirone Mallick
Mardi 08/06, 11:00-12:00
Séminaire de vulgarisation - Thierry Jolicoeur
Henri Orland
Statistical Physics of Some Biological Systems
19 septembre 2019
David Kosower
Precision Calculations in the Search for Unification
19 septembre 2019
Mariana Graña
Why String Theory ?
19 septembre 2019
Marc Barthélémy
A physicist's approach to complex systems
19 septembre 2019
Giulio Biroli
Glassy and disordered systems
19 septembre 2019
Stéphane Lavignac
Neutrinos et physique des particules au-delà du Modèle Standard
19 septembre 2019
François David
Presentation of IPhT
19 septembre 2019
Lenka Zdeborova
Médaille de bronze du CNRS et prix Irène Joliot Curie 2018
17 septembre 2019

 

Retour en haut