Institut de Physique Théorique
Direction de la Recherche Fondamentale  -  Saclay
UMR 3681 - INP
encart droite
Encart de droite, peut être utilisé à des fins diverses. Actuellement caché via les CSS.
Dimanche 22 octobre 2017

Bienvenue à l'IPhT

 / 
 

Agenda

Vendredi 27/10

10h15 Journal Club

Journal Club

(voir dans annonce)

Adam Bzowski


la suite...
L'Institut de physique théorique (IPhT) est un laboratoire de recherche fondamentale situé sur le plateau de Saclay, dans le Hurepoix, à 20 km au sud-ouest de Paris.

Nos recherches ont pour but de mieux comprendre les lois qui régissent notre univers et son organisation. Elles couvrent presque tous les grands sujets de la physique théorique moderne : L'IPhT comprend une cinquantaine de physiciens permanents (2/3 CEA, 1/3 CNRS), une trentaine de doctorants et postdocs, et une dizaine de personnels de support. Il accueille en permanence de nombreux visiteurs.

Actualités

Programme PSI2 DARKMOD at IPhT & IAS   
img

Dark Energy and Modified-Gravity cosmologies: DARKMOD   from September 11, 2017 to October 6, 2017

The acceleration of the expansion of the Universe at low redshifts has not received a satisfactory theoretical explanation yet. The value of a possible cosmological constant remains a puzzle and alternative approaches, dark energy or modified gravity, are still being developed. In view of the future observations by galaxy surveys, such as EUCLID for instance, it is timely to gather experts on both the theoretical aspects of dark energy and modified gravity, together with phenomenologists and observers. This 4-week workshop will provide an opportunity to discuss most aspects of both dark energy and modified gravity, from their theoretical construction to their link with observational cosmology. 

F. David, dépêche du 08/08/2017

 

Constructions de la physique au-delà du modèle standard exclues par le LHC   

imgLe modèle standard de la physique des particules est réalisé dans la théorie des cordes par des cordes ouvertes se terminant sur des membranes (D-branes) étendues le long de l'espace à trois dimensions. Les cordes fermées, se propageant sur la totalité de l’espace à dix dimensions de la théorie des cordes, jouent le rôle du secteur caché, communicant à la matière la brisure de la supersymétrie qui se déroule dans les dimensions supplémentaires sous la forme de «termes doux» (ce nom est du à une brisure de la supersymétrie qui ne produit pas de divergences ultraviolettes). 
Cependant, on ne peut pas obtenir tous les lagrangiens possibles de cette façon, car les équations du mouvement de la théorie des cordes et les conditions de cohérence imposent des relations entre les couplages doux. Iosif Bena, Mariana Graña et ...

Lire la suite »

 
C. Pepin, dépêche du 22/03/2017

 

Succession du Chef de l'IPhT   

Michel Bauer-François David

img img Michel Bauer a assuré les fonctions de chef de l’IPhT pendant 6 ans, jusqu’au 31 décembre 2016. Outre ses grandes qualités scientifiques et humaines, nous le remercions tout particulièrement pour la bienveillance et la disponibilité avec lesquelles il a reçu les innombrables sollicitations des uns et des autres.

A compter du 1er janvier 2017, il est remplacé par François David, que nous remercions vivement d´avoir accepté cette charge essentielle pour l´institut et à qui nous souhaitons beaucoup de bonheur et d’énergie dans ses nouvelles fonctions.

 
E. De-laborderie, dépêche du 06/01/2017

 

Prix « Le Monde » de la recherche 2016 pour Rémi Louf

Prix Philippe Meyer 2016 en Physique Théorique pour Lenka Zdeborova

Prix Thibaud 2016 pour Gregory Soyez


Retour en haut